Apprendre la photo de paysage pour vos voyages: nos meilleurs conseils

Apprendre la photo de paysage, rien de plus simple. Vous voulez apprendre comment faire de magnifiques photo de paysage lors de vos voyages ? Cependant, vous ne savez pas par où commencer ? N’ayez pas d’inquiétude, les photos de paysages n’auront plus de secrets pour vous après cet article !

Aujourd’hui, nous allons vous donner tout nos trucs et astuces pour pouvoir au mieux régler un appareil photo en fonction des conditions où vous êtes.

Nous allons vous expliquer les informations basiques dont vous allez avoir besoin pour vos photographies de voyages. Après cet article, vous verrez que vos photos auront atteint un super niveau ! Vous pouvez également lire notre article à propos de comment prendre de magnifiques photos de couple lors de vos voyages.

Les bases de la photo, un début pour apprendre la photo de paysage

1. Soyez familier avec les différents modes de votre appareil photo

Avant tout, vous devez apprendre à prendre vos photographies en mode manuel (M), en mode priorité ouverture (A), en mode priorité vitesse (S) et le mode programme (P). Tous ces modes vont vous permettre d’avoir une plus grande flexibilité en jouant avec la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité. Si tous ces termes vous font peur, pas de panique, nous allons voir tout ça plus bas ! Quittez le mode automatique et commençons à régler votre appareil photo, c’est parti !

Rappel sur le triangle d’exposition

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous allons faire un petit rappel sur le triangle de d’exposition. Maîtriser le triangle de l’exposition est obligatoire si vous voulez apprendre la photo de paysage. Rassurez-vous, rien de compliquer, voyons ça ensemble !

Qu’est ce que l’exposition ?

L’exposition est tout simplement la quantité de lumière qui va passer à travers votre objectif pour venir sur votre capteur.

Les composants de l’exposition

Il y a trois composants de l’exposition :

L’ouverture

L’ouverture du diaphragme . Le diaphragme est un mécanisme qui se trouve à l’intérieur de votre objectif qui va pouvoir gérer la quantité de lumière qui rentre dans l’appareil. L’unité utilisée est le f. Plus ce f a une petite valeur (f1.4 par exemple), plus le diaphragme va être ouvert et donc plus il va laisser de lumière passer. D’ailleurs, plus ce chiffre est petit, plus vous allez avoir un fond flou.

L'ouverture du diaphragme, composante du triangle de l’exposition en photo

La vitesse

La vitesse d’obturation. Pour faire simple c’est le temps que va mettre votre appareil va prendre une photo. Plus la vitesse est lente, plus la lumière aura le temps de parvenir jusqu’au capteur. A contrario, si la vitesse est très rapide, il y aura une plus faible quantité de lumière qui atteindra le capteur.

La vitesse, composante du triangle de l’exposition en photo

La sensibilité

La sensibilité ISO. L’ISO est une unité de mesure de la sensibilité des capteurs à la lumière. C’est tout simplement une amplification du signal numérique du capteur. De manière très synthétique, une augmentation d’ISO augmente la sensibilité du capteur à la lumière mais génère un bruit numérique (visuellement, il se voit par des “points” sur la photographie). Le bruit numérique est plus ou mien bien traité par votre appareil en fonction de la marque et du model. Par exemple, la gamme de Sony alpha S ont des capteurs qui permettent d’augmenter les ISO de manière significative sans pour autant générer un bruit numérique. Autant vous dire ici que si vous ne compter pas faire des photos de nuit (dans des conditions spécifiques), ce n’est pas la peine d’investir dans ce genre de matériel.

Apprendre la photo de paysage avec le triangle de l'exposition avec ses trois variable : la vitesse, l'ouverture et les ISO, la base de la photographie.

Maintenant que tout ça est remit dans son contexte, nous allons pouvoir parler des différents modes, et comment ces modes vous permette de jouer avec ce triangle d’exposition. Sachez que pour régler votre appareil photo, il faut à tout prit être à l’aise avec le triangle de l’exposition.

P (mode programme)

Le seul programme qui permet de gérer la totalité des paramètres est le mode manuel (M). Les autres modes sont des variantes de ce mode qui “fixe” les autres variables pour n’en modifier qu’une.

Le mode P ou programme en photographie

Le mode programme permet de jouer sur le couple vitesse / diaphragme. En tournant la molette de votre appareil vous allez voir l’ouverture et la vitesse être modifiées en même temps. Selon vos conditions de shooting, vous allez donc pouvoir adapter les régalage pour avoir le meilleur ratio.

Ce qu’il faut retenir de ce mode, c’est que c’est un mode de transition entre le mode automatique et les autres modes. En effet, ce mode va vous permettre de vous familiariser avec les composants du triangle de l’exposition tout en ayant un contrôle restrictif dessus.

Les plus du mode P

  • Possibilité de modifier le ratio ouverture / vitesse
  • Familiarisation avec les composant du triangle d’exposition

Les moins du mode P

  • Reste un mode “bridé” qui ne donne pas accès à toutes les modifications nécessaires.
  • Difficile de faire une photo d’un sujet en mouvement dans un environnement peu éclairé.

A (Mode priorité ouverture)

Le mode A ou ouverture en photographie

Ce mode va vous permettre de modifier l’ouverture de votre objectif et donc la quantité de lumière qui va rentrer dans votre boitier. Plus la diaphragme est ouvert (f/16), plus la quantité de lumière rentrant dans le boitier sera faible.

Autant vous le dire ici, c’est notre mode préféré. Ceci est subjectif, bien évidement puisque ça va dépendre des photos que vous prenez, mais il permet d’avoir un réglage rapide sur des photos où vous n’aurez pas forcement le temps de faire des réglages.

C’est ce paramètre qui va vous permettre de jouer sur la profondeur de champ. Si vous voulez avoir un bokeh (un fond flou), vous n’avez qu’à ouvrir votre diaphragme (valeur f la plus basse possible).

Dans ce mode, l’ouverture est le seul paramètre qui va pouvoir être modifié. L’appareil photo va automatique compenser avec la vitesse pour maintenir une bonne exposition.

Cependant, dans certaines conditions, comme par exemple pour des photos de couché de soleil avec une personne en mouvement, il va falloir faire un choix entre ouverture et vitesse.

Les plus du mode A

  • Facilité de réglage
  • Rapidité du réglage
  • Grande polyvalence au niveau des conditions de photo
  • Facile d’avoir un bokeh

Les moins du mode A

  • Difficile de faire la photographie d’un sujet en mouvement dans un environnement peu éclairé

S (Mode priorité vitesse)

Le mode S ou speed en photographie

Le mode priorité vitesse est un mode qui va vous permettre de modifier la vitesse. Ce réglage va pouvoir vous permettre de figer une action ou au contraire lui donner un effet de fluidique souvent associé à des photos où de l’eau est présente ou avec les traînées lumineuses.

Ce mode va être adapté pour des photos sportives, de danse, d’animaux etc.

L’appareil photo va quant à lui compenser en changeant l’ouverture de l’appareil.

Les plus du mode S

  • Facilité de réglage pour des photos de mouvement
  • Rapidité du réglage

Les moins du mode S

  • Difficile d’avoir un bokeh

M (Mode manuel)

Le mode manuel en photographie

Le mode manuel va vous permettre d’avoir une liberté totale. En effet, vous allez pouvoir modifier l’ouverture, la vitesse et bien sur les ISO. C’est trois paramètres vont vous permettre de parfaitement contrôler l’exposition de votre photo.

Les plus du mode M

  • Complète liberté de réglage
  • Rapidité du réglage

Les moins du mode M

  • Nécessite d’être familiarisé avec le triangle d’exposition
  • Nécessite un certain temps de réglage dans les début

Conjuguer réalité et créativité dans la photographie

Souvent, il nous arrive d’avoir une idée en tête mais de ne pas savoir techniquement comment régler son appareil photo pour créer votre idée. Nous allons donc voir quelques conditions et comment régler votre appareil et nous profiterons pour vous donner nos meilleurs conseils.

Apprendre la photo de paysage, les faibles vitesses

Avoir une faible vitesse est très utilile dans plusieurs cas :

  • Rendre l’eau plus fluide (cascade, océan etc)
  • Capturer les mouvements des nuages
  • Prendre des photos de nuit
  • Faire des traînées lumineuses
  • Avoir un motion blur (effet donnant un coté narratif à une photo)

Autant vous dire qu’il y a beaucoup à faire avec ce genre de réglage. D’un point de vu technique, on va dire qu’une faible vitesse est entre 1/40 jusqu’à quelques secondes. Il est préférable voir même obligatoire d’avoir un trépied pour ce genre de photo. En effet, pour limiter le flou de bouger, un trépied sera votre meilleur compagnon !

Concernant le mode que vous allez choisir, vous allez avoir le choix entre le mode S et le mode M. Le choix entre les deux modes va être d’une part votre expérience et d’autres part les conditions où vous êtes. Suivant l’ambiance que vous allez vouloir donner à votre photo, il faudra peut être passé en mode M pour pouvoir matérialiser votre idée.

Apprendre la photo de paysage, les hautes vitesses

Les hautes vitesses vont vous permettre de figer une photo, comme un enfant qui saute en l’air ou un animal entrain de courir. En général, une vitesse qui permet de prendre un personne immobile sans que vous ayez de trépied c’est 1/60 (si vous tenez votre appareil de la bonne manière).

Les hautes vitesses sont utiles dans ces cas :

  • Objet de la photographie en mouvement
  • Prise en main de l’appareil difficile ce qui implique une mauvaise stabilisation de l’appareil.
  • Éclaire (le tonnerre)
  • Objet tombant dans l’eau

Concernant le mode de photo, ça va être les mêmes modes que les faibles vitesse, le mode S et M.

Apprendre la photo de paysage, les ISO

Les ISO representent la sensibilité de votre capteur. L’augmentation des ISO va amplifier la lumière captée de manière artificielle. Donc à partir de ce moment, on peut se dire “bon beh c’est bon plus de problème en basse lumière !”. En fait non, le problème avec les ISO c’est que pour des trop fortes valeurs, il va y avoir l’apparition de bruit numérique. Ce sont des sortes de petits grains sur votre photo.

Bien entendu, la valeur maximale en ISO avant que du grain arrive va dépendre de votre appareil photo. Pour vous donner un exemple, avec un Sony alpha 7 S, le sensibilité ISO est tellement bien maitrisée que des valeurs hautes en ISO peuvent être fixées sans pour autant avoir du bruit.

Apprendre la photo de paysage, de nuit

Souvent les nouveaux photographes n’osent pas faire des photos de nuit car ça leur semble trop compliqué. Rassurez, ce n’est pas le cas. Comme tout depuis le début de cet article, le tout est de bien maitrisé le triangle de l’exposition.

Ici, nous allons vous donner nos meilleurs conseils pour réussir vos photos de nuits à tout les coup.

Le premier conseil est tout d’abord d’avoir un trépied. Il est primordial d’avoir un trépied car le moindre mouvement va être fatal pour votre photo.

L’ISO va être le dernier paramètre à être modifié après l’ouverture et la vitesse. Le facteur limitant lors des photo de nuits, comme vous pouvez vous en douter, est le manque de lumière. Votre première solution va être la vitesse. Descendez votre vitesse jusqu’à trouver un rendu qui vous convient. Si vous n’avez pas de pied et que vous êtes à la main, descendez jusqu’à votre vitesse minimale. Le deuxième paramètre, qui dépend du rendu final, est l’ouverture. Essayez d’ouvrir au maximum votre diaphragme (c’est à dire avoir un f, le plus petit possible).

La solution de secours

Cependant, même si vous avez un pied et que vous avez ouvert votre diaphragme au maximum, si vous voulez prendre des personnes en photo, un faible vitesse ne va pas être possible. C’est pour cela que l’ISO est une bonne solution. En augmentant légèrement vos ISO, la lumière artificielle va légèrement augmenter l’exposition de votre photo.

Apprendre la photo de paysage, les couchés de soleil

Le couché de soleil est toujours le bon moment pour faire de la photographie créative. Il y a tellement de manière de photographier un couché de soleil. Par exemple, vous pouvez prendre votre photo en contre jour pour faire un effet de silhouette ou vous pouvez attendre que le soleil se couche pour rajouter un coté doux à votre photo.

Photo d’étoiles

Autant pour les couchés de soleil ce n’était pas nécéssaire mais ici ça va être obligatoire d’avoir un trépied. Non seulement vous allez devoir avoir une grande ouverture (f le plus petit possible) mais vous allez devoir atteindre des vitesses extrêmement longues (10-30 secondes voir plus).

Il existe différents scénarios suivant la photo que vous voulez prendre. Si vous voulez prendre juste les étoiles, si vous voulez avoir l’effet de traîné des étoiles.

Photographier en format RAW

Qu’est ce que le format RAW ?

Tout d’abord, Raw veut dire brut et je pense que c’est la meilleure définition pour la photographie. La photo en format RAW va conserver toutes les données. Ca peut d’ailleurs se voir sur le poids en Ko d’une photo RAW en comparaison avec une photo JPEG.

Faite l’expérience, prenez une photo en raw, la même en JPEG et comparez les sur votre ordi. Il y a de forte chance que vous préfériez le photo JPEG. Ceci parce que, on l’oubli souvent, mais le format JPEG est un format d’interprétation de votre appareil.

Le format RAW va permettre d’avoir une totale liberté lors de la retouche de votre photo sur vos logiciel de retouche (photoshop, lightroom etc). Pour avoir nos conseils sur la retouche de photo sur lightroom, n’hésitez pas à venir voir notre article sur “Comment éditer vos photos sur lightroom?“.

Apprendre la photo de paysage et la balance des blancs

Qu’est ce que la balance des blancs ?

La balance des blancs est un paramètre qui va avoir un impact sur la couleur de votre photo. La balance des blancs fonctionne sur le principe de l’énergie lumineuse. En fonction de votre source lumineuse, le blanc ne sera pas forcement le même. Et donc pour conserver l’unification des blancs en fonction des photos, la balance des blancs peut être réglée.

Quoi qu’il en soit, la balance des blancs peut donner des effets différents à vos photos et il est important de le prendre en compte.

La balance des blancs en photographie

Utiliser la balance des blancs automatique

Beaucoup de personne ne conseillent pas d’utiliser le mode automatique de votre appareil photo mais personnellement je n’ai jamais eu de cas où la balance des blancs n’était pas bonne. S’il y a un petit réglage à faire, je le fais en post production.

Configurer votre balance des blancs

Cependant, si vous êtes dans des conditions spéciales ou que vous voulez donner directement un effet à votre photo, vous pouvez régler manuellement votre balance des blancs. La valeur de modification est la température en Kelvin (K). Comme montré sur le graphique plus haut, la température dépend de votre source lumineuse.

Pour régler votre balance des blancs :

  1. Prenez quelque chose de blanc en photo : Premièrement, vous allez devoir trouver quelque chose de blanc et le prendre en photo. Ca peut être un t-shirt, une feuille de papier, peut importe tant que c’est blanc.
  2. Sélectionnez le mode balance des blancs manuel : En général, il est dans balance des blancs puis custom ou set.
  3. Indiquez à votre appareil le blanc : Il ne vous reste plus qu’à dire à votre appareil ce qui est blanc et il vous réglera la meilleure balance des blancs.

Apprendre la photo de paysage pour vos voyages : nos meilleurs conseils

Nous espérons que cet article vous aura aider à mieux appréhender la photographie pour que vous puissiez techniquement traduire votre créativité. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les mettre en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre.

Vous pouvez suivre nos aventures sur instagram @chiarabarrasso et sur @jelafaille

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected by copyright ! Copyright infringement is illegal.